Le ministère de l’Éducation du Québec a publié, il y a quelques semaines, le document « Plein air et personnes handicapées », mettant en lumière les particularités de l’accessibilité de la pratique d’activités de plein air. Les gestionnaires et les organismes pourront ainsi offrir des services en plein air plus accessibles et inclusifs pour les personnes handicapées. Ils trouveront, dans ce document, des actions inspirantes et des principes qui les guideront pour s’assurer d’une participation significative et inclusive. (Vous pouvez télécharger le document à la fin de cet article.)

 

  • Les deux tiers de la population du Québec pratiquent des activités physiques de plein air. Le tiers restant, surtout des individus de plus de 55 ans, indique le manque de temps, d’argent ou des limitations physiques comme étant des freins à la pratique de telles activités.
  • De plus, 19 % des personnes consultées indiquent ne s’être adonnées à aucune activité de plein air au cours des 3 dernières années en raison de leurs limites physiques permanentes.
  • Parmi les adeptes, 43 % ont désigné l’accessibilité universelle (pour les personnes à mobilité réduite) comme un élément prioritaire d’une bonne pratique des activités de plein air.

Description de l'image : Une barricade devant un chemin menant à une montagne. Texte : 19% de la population québécoise ne peut pratiquer des activités de plein air.

De nombreux efforts restent à faire pour assurer l’accessibilité des sites de pratique de plein air, mais aussi pour développer des programmations et pour mettre à disposition des équipements qui permettent la participation de tous.

 

Ce document indique notamment que, pour favoriser la pratique d’activités de plein air chez les personnes handicapées au Québec, il faut:

  1. Créer des activités de découverte et d’initiation de plein air pour les personnes handicapées et leurs proches;
  2. Faciliter l’accès aux infrastructures et aux activités pour les personnes handicapées;
  3. Développer une offre qui tient compte des besoins et des aspirations des personnes handicapées et leur permettre de mobiliser leur potentiel;
  4. Promouvoir les activités de plein air et les lieux de pratique, ainsi que les mesures favorisant leur accessibilité;
  5. Offrir le prêt ou la location de matériel adapté;
  6. Faciliter le transport vers les lieux de pratique;
  7. Sensibiliser et former les gens qui travaillent auprès des personnes handicapées (bénévoles, accompagnateurs, animateurs, intervenants spécialisés, membres du personnel de soutien, gestionnaires, etc.) au regard du soutien à la pratique d’activités de plein air.

 

Télécharger les FAITS SAILLANTS – Plein air et personnes handicapées – Au Québec, on bouge en plein air!

Télécharger le document : Ensemble, relevons le défi d’une participation réussie : Plein air et personnes handicapées – Au Québec, on bouge en plein air! 

 

Retour aux actualités