Jeudi, 20 Septembre, 2018 - 08:42

Depuis 1961, le Centre d’intégration à la vie active (CIVA) se réinvente afin de travailler à l’inclusion sociale des personnes ayant un handicap physique.

« Un critère important pour nous, c’est de ne pas nous cantonner aux mêmes types d’activités et de suivre, voire être en avance de ce qui se fait », explique le directeur général Daniel Vézina.

En 57 ans, le CIVA a offert plusieurs types d’activités, que ce soit en arts, mais aussi en devenant un des plus importants organismes de sport adapté au Québec particulièrement en basketball en fauteuil roulant, en boccia, en powerchair soccer et autres. Dans un souci de promouvoir l’accessibilité universelle et l’inclusion sociale, les activités de basketball en fauteuil roulant, reconnues par Parasport Québec, sont ouvertes à tous, limitation fonctionnelle ou non.

Le CIVA rejoint entre 200 et 250 personnes chaque semaine avec ses activités. De plus, depuis 2016, l’organisme presque sexagénaire réunit des membres et des bénévoles une fois l’an pour des courses à obstacles, une initiative baptisée le Défi Mudwheels et qui lui sert aussi à amasser des fonds.

« Il faut innover pour durer et faire bouger notre clientèle », croit M. Vézina.

Un membre « hyperactif »

Cette clientèle inclut André Bougie, agent de développement pour l’organisme. Celui-ci joue au basketball en fauteuil roulant avec le CIVA depuis 1994 et a participé au Défi Mudwheels.

« J’étais un peu hyperactif, j’avais besoin de bouger », admet-il, sourire en coin.

Le basket en fauteuil roulant, M. Bougie en fait depuis 1988. Le CIVA a permis au quarantenaire de continuer de son adolescence jusqu’à tout récemment.

Le sport lui a aussi permis de rencontrer son épouse, qui partage sa vie depuis 22 ans et avec laquelle il a eu trois beaux enfants.

« Un autre bénéfice d’être membre, c’est le réseau social autour du CIVA. Tu te fais plein d’amis et de connaissances », témoigne M. Bougie.

À surveiller

Les prochaines semaines et les prochains mois seront bien occupés pour le CIVA.

Le 25 octobre, il tiendra le 5 @ 7 CIVA, un événement-bénéfice où bières, bouchées, prix de présence et œuvres d’artistes membres sont à l’horaire. Ça se passera à l’Espace We Work (1275 avenue des Canadiens-de-Montréal, Montréal) et les billets se vendent sur Eventbrite à 20 $ par personne en prévente, puis 25 $ par personne.

Le 11 novembre, c’est le fameux Baskethon, un tournoi amical de basketball en fauteuil roulant permettant d’amasser des fonds pour le CIVA. L’événement aura lieu à l’École secondaire Georges-Vanier (1205, rue Jarry Est, Montréal). Pour y participer, c’est 200 $ par équipe et il faut s’inscrire et réserver une plage horaire sur le site web du CIVA avant le 6 novembre. Cet événement est ouvert à tous, limitation fonctionnelle ou non.

Le 17 novembre, le CIVA organise le Congrès en sports adaptés Montréal (CESAM), qui comptera conférences et zones d’essais au Collège Ahuntsic (9155 rue Saint-Hubert, Montréal) Il s’adresse à tous les professionnels du milieu, qu’ils soient entraîneurs, physiothérapeutes, ergothérapeutes, kinésiologues ou autres. Le programme sera affiché sur le site web du CIVA et les billets, en vente sur Eventbrite.

Sur la photo : André Bougie (droite), Raymond Palmer (arrière-plan) et d'autres joueurs du CIVA disputent une partie de basketball en fauteuil roulant. (Photo : gracieuseté)