Jeudi, 12 Octobre, 2017 - 13:25

L’accessibilité universelle s’inscrit dans les préoccupations de l’Équipe Coderre et de Projet Montréal dans le cadre de la présente campagne électorale. Du moins, c’est ce qui ressort du « Café accessibilité » auquel AlterGo et Vues et Voix ont convié les principaux partis municipaux le 4 octobre dernier. Conscients du fait que 33% de la population montréalaise déclare avoir une incapacité, l’Équipe Coderre et Projet Montréal disent proposer des mesures pour faire de Montréal une ville accessible pour tous.

M. Sylvain Plourde, candidat de Projet Montréal dans l’arrondissement d’Anjou, et Mme Monique Vallée, candidate de l’Équipe Coderre dans l’arrondissement de LaSalle, ont échangé avec les organismes membres d’AlterGo et d’autres invités. Ils se sont prononcés sur la participation citoyenne des personnes ayant une limitation fonctionnelle, l’augmentation de l’accès au loisir, au sport et à la culture pour ces personnes, la formation des différents acteurs de la Ville de Montréal et enfin la sensibilisation de la population.

En accord avec la plateforme de demandes communes préparée par AlterGo, les organismes membres et les partenaires, les deux candidats ont notamment mis l’accent sur le respect de l’application de la politique municipale d’accessibilité universelle (adoptée par la Ville de Montréal en 2011) dans les domaines de l’urbanisme, du sport, du loisir et de la culture, la diffusion d’information sur les services accessibles disponibles à l’ensemble de la population et le soutien aux organismes offrant des services spécialisés aux personnes ayant une limitation fonctionnelle. La nécessité de former le personnel de la Ville de Montréal et de sensibiliser les citoyens est aussi élément semblent également retenir l’attention des deux candidats.

 

Participation citoyenne pour tous

Les deux partis veulent favoriser la participation des personnes ayant une limitation fonctionnelle, notamment dans le processus de prise de décision au sein des arrondissements. Pour les candidats présents au « Café accessibilité », les personnes handicapées sont les mieux placées pour identifier des manquements à l’accessibilité universelle des services, des programmes et des infrastructures.

L’enjeu de l’accessibilité universelle va au-delà des personnes ayant une limitation fonctionnelle. En effet, elle est un gain pour toute la société dans la mesure où elle permet à tous l’utilisation identique ou similaire, autonome et simultanée des services offerts à l’ensemble de la population. Comme l’explique M. Plourde, la mise en place de conditions favorables à la participation citoyenne des personnes ayant une limitation fonctionnelle va outre l’inclusion des acteurs du milieu. Le leadership et la mise en place d’un portail numérique permettant à la Ville de Montréal de servir et d’informer adéquatement l’ensemble de la population sont des moteurs pour la participation citoyenne de tous. Mme Vallée, quant à elle, croit que le statut de métropole de Montréal permettra une meilleure fluidité des budgets disponibles pour le soutien aux organismes et le perfectionnement d’applications spécifiques pour informer et sensibiliser les citoyens pour favoriser la participation active de tous.

 

Sport, loisir et culture partout, pour tous

Dans un désir de contribuer à l’amélioration de l’accès au sport, à la culture et au loisir à l’ensemble de la population, Projet Montréal et l’Équipe Coderre entendent pallier l’inaccessibilité de certains sites de loisir et veiller au respect des normes architecturales d’accessibilité universelle. Dans ce sens, l’Équipe Coderre a l’intention d’augmenter le budget dédié aux organismes œuvrant dans les secteurs du sport, du loisir et de la culture pour les personnes ayant une limitation fonctionnelle. De son côté, Projet Montréal mise sur la conscientisation de tous les citoyens.

 

Montréal pour tous

Pour faire de Montréal un modèle de ville accessible, la sensibilisation de la population est nécessaire. À ce titre, Mme Vallée entend organiser une tournée des 19 arrondissements pour sensibiliser les élus aux impacts de l’accessibilité universelle et leur offrir des formations. De son côté, M. Plourde opte pour la promotion du bénévolat dans le milieu des personnes ayant une limitation fonctionnelle, particulièrement auprès des jeunes.

Les recommandations et axes abordés par les deux candidats s’inscrivent dans les efforts fournis par les organismes du milieu des personnes ayant une limitation fonctionnelle et des instances gouvernementales pour faire de Montréal un modèle en matière d’accessibilité universelle. Ils appuient également la mission d’AlterGo qui est d’abolir les obstacles au loisir, au sport et à la culture ce qui signifie favoriser l’inclusion, l’épanouissement, et l’adoption d’un mode de vie sain pour 33 % des citoyens de Montréal.